La malignité pendant la grossesse, qu'est-ce que cette pathologie est dangereuse?

Le liquide amniotique est un système de soutien de la vie naturel pour un enfant pour la période de son séjour intra-utérin. Le liquide amniotique assure la croissance et le développement du bébé - avec une quantité suffisante de ces processus se produisent sous une forme adéquate et le bébé semble être plein.

Cet environnement biologique spécifique se produit seulement 12 jours après la conception et devient la substance principale présente dans l'utérus de la femme.

Il remplit un sac amniotique, constitué de deux membranes - l'amnion et le chorion, chacun d'eux assurant l'intégrité de la cavité utérine et assurant la sécurité du bébé. Quand il est prêt à naître, ces membranes s'ouvrent d'elles-mêmes et le liquide s'écoule: en sage-femme, on appelle cela «le passage du liquide amniotique».

Le déséquilibre du volume de liquide amniotique pendant la grossesse devrait être détecté en temps opportun. C'est l'une des raisons pour lesquelles il est important de visiter régulièrement les cliniques pour femmes, sans pour autant négliger les recommandations du médecin.

Qu'est-ce que l'anhydramine?

Le volume optimal de liquide amniotique varie de femme à femme, mais si leur niveau est dangereusement bas, cette condition est appelée eau faible. Habituellement, une telle pathologie se développe à la fin du troisième trimestre et peut causer de graves pathologies du fœtus.

Dans tous les cas, cette pathologie est associée à une forte diminution du fluide utilisé. En d'autres termes, même lorsqu'une femme a des vomissements et que la toxicose conduit à une déshydratation, cela ne signifie pas que des conditions favorables ont été créées pour l'apparition d'une carence en liquide amniotique.

Le fait que l'hypochlorisme pendant la grossesse ne soit pas causé par une grave violation de l'équilibre hydrique de la femme est devenu une bonne raison pour les nombreuses études sur ce problème. En conséquence, il a été constaté que le niveau de liquide amniotique est un indicateur de la capacité fonctionnelle du placenta.

La malnutrition peut retarder la croissance fœtale, ralentir le rythme cardiaque et, dans les cas graves, même entraîner la mort du fœtus.

Il est difficile de connaître la quantité de liquide amniotique disponible pour le moment, mais la quantité optimale pour votre grossesse peut être déterminée à partir du tableau ci-dessous, où l'IJ est l'indice du liquide amniotique.

PÉRIODE DE GROSSESSE NORMA IJA, ML
16 SEMAINES 73-201
17 SEMAINES 77-211
18 SEMAINES 80-220
19 SEMAINES 83-225
20 SEMAINES 86-230
21 SEMAINES 89-235
22 SEMAINES 92-238

Signes et causes de la grossesse hypochlorique

Il n'est pas toujours possible de retracer le moment où les changements pathologiques dans le corps ont commencé. Mais il y a aussi des signes de manque d'hydratation, qui sont déterminés même pendant la grossesse:

  • Anomalies fœtales du visage: les ultrasons sont déterminés, par exemple, par un pont nasal massif, des yeux largement fixés, des oreilles basses.
  • Insuffisance rénale post-partum de l'enfant: l'induction de l'urine après l'accouchement est faible ou inexistante.
  • Sous-développement des poumons: si un enfant survit à la naissance, il y a de grandes chances qu'il éprouve de grandes difficultés à respirer.

La malnutrition et les polyhydramnios pendant la grossesse sont deux problèmes, dont la complexité est qu'ils ne peuvent être détectés au tout début du développement de l'enfant. Mais certains des symptômes qui inquiètent la femme enceinte peuvent indiquer un dysfonctionnement de son corps. L'essentiel est d'être prudent et de les reconnaître à temps.

Parmi eux sont:

  1. Douleur quand l'enfant bouge. Chaque changement de position du fœtus s'accompagne de sensations désagréables qui, dans leur intensité, sont plus qu'inconfortantes après avoir consommé de la nourriture grasse et lourde. La douleur attire toujours l'attention et nécessite un appel au gynécologue observateur.
  2. Douleur constante et douloureuse dans le bas-ventre, qui rappelle la douleur pendant la menstruation.
  3. Nausées et bouche sèche, surtout le matin, qui n'est pas associée à une toxicose.
  4. Faiblesse générale constante, qui ressemble à l'intoxication par la grippe ou une maladie respiratoire aiguë. L'état de malaise, la léthargie, l'apathie.
  5. Sommeil agité.
  6. Manque d'appétit, refus prolongé de manger.

Le plus vulnérable au début de cette pathologie est une femme enceinte .

Entre autres raisons, les facteurs suivants prédominent:

  • Fuite d'eau: ceci est dû à l'endommagement de la membrane.
  • Grossesse multiple, avec une distribution inégale de la circulation sanguine dans le placenta. Plus d'informations sur les grossesses multiples →
  • Les troubles de la santé de la future mère - l'une des causes les plus fréquentes de la malnutrition. Des facteurs prédisposant tels que la déshydratation, l'hypertension artérielle, l'éclampsie, le diabète sucré et l'hypoxie chronique affectent le niveau du liquide amniotique.

Les maladies chroniques existantes des reins et de la vessie sont particulièrement prédisposées à la carence en eau amniotique. Le groupe à risque de développer la malnutrition comprend également les femmes avec des maladies réelles du système reproducteur au moment de la grossesse.

Diagnostics

Il existe deux types de carence en liquide amniotique: précoce et tardif. Le type précoce se produit dans un contexte de dysfonctionnement des membranes fœtales et est diagnostiqué à l'échographie au cours du deuxième trimestre. Plus tard diagnostiqué, en règle générale, après 26 semaines, et cela peut arriver en raison de l'arrêt du développement du fœtus.

Suspecter un faible niveau de liquide amniotique est possible dans le cas où la taille de l'enfant est inférieure à celle nécessaire pour son âge gestationnel.

Une méthode largement utilisée pour mesurer le liquide amniotique est la division conditionnelle de l'utérus en quatre sections. Il est déterminé à quelle profondeur les eaux sont dans chacun d'eux. Ces montants sont ensuite additionnés. Selon les résultats de l'étude, le niveau devrait dépasser 5 cm.

Il existe une autre façon de diagnostiquer - la recherche de la poche verticale maximale. Les zones les plus profondes du liquide sont mesurées dans chaque carré en centimètres. La profondeur de moins de deux centimètres est considérée comme faible.

L'examen stérile du col au moyen de miroirs gynécologiques permet de détecter toute rupture des membranes. Souvent, un médecin s'inquiète de l'incohérence du niveau de la hauteur du fond de l'utérus et de la circonférence de l'abdomen de la femme.

Qu'est-ce qui est dangereux pour l'hypochlorisme pendant la grossesse?

Si une pathologie est détectée au cours de la première moitié de la grossesse, les complications peuvent être plus graves et inclure la compression des organes du fœtus à la suite de blessures à la naissance. En outre, la menace de fausse couche augmente.

Si l'infertilité est détectée dans la seconde moitié de la grossesse, le risque de développement de conditions telles que la restriction intra-utérine de la croissance fœtale et la naissance prématurée augmente .

Sachant combien la malnutrition est dangereuse pendant la grossesse, le gynécologue observateur peut décider d'effectuer une césarienne. Cependant, cela est permis si l'âge gestationnel a déjà atteint 28 semaines. Même la naissance prématurée d'un enfant sera plus sûre que son séjour dans l'utérus avec un faible niveau de liquide amniotique.

Traitement de l'hypochondrie chez les femmes enceintes

À l'heure actuelle, il n'existe aucune stratégie spécifique pour le traitement de la faible salinité. Dans certains cas, cette pathologie provoque une fausse couche, dans d'autres, l'enfant naît mort ou meurt peu de temps après la naissance. Si l'enfant survit jusqu'à la naissance, il y a un besoin de réanimation.

Parfois, l'amnioinfusion peut aider à prévenir les problèmes dans le développement de l'enfant. L'essence de cette procédure est que le médecin met la solution physiologique dans l'utérus à travers son cou.

Cette méthode aide à prévenir certains problèmes, par exemple, le décollement prématuré du placenta ou le séchage du cordon ombilical.

Le pronostic dépend de la période de la grossesse. Si la pathologie du développement du fœtus est révélée avant la 28ème semaine et que le faible niveau d'eau est diagnostiqué, les médecins pour des raisons médicales insistent sur l'interruption de la grossesse.

Si un faible taux de liquide amniotique est détecté avant 34 semaines, un traitement approprié est recommandé. Si le traitement n'est pas efficace, la seule issue est la naissance prématurée.

Prévention de la pathologie

Il n'y a qu'une seule action qui aidera à réduire de manière significative la probabilité de développer la malnutrition - c'est une élimination complète de la cause sous-jacente qui cause cette pathologie.

Cependant, dans certains cas, il est toujours impossible d'influencer ces facteurs, dont la probabilité de survenue est tout aussi grande pour les femmes enceintes de tous âges:

  1. Anomalie de la structure de l'épithélium à partir duquel se forme la vessie amniotique. Même une femme à part entière ne peut pas être à l'abri de cette situation.
  2. Les troubles métaboliques chez la mère impliquent également une violation de l'équilibre hydrique. Ceci affecte négativement la formation d'une quantité suffisante de liquide amniotique. La vitesse du métabolisme dépend directement de l'utilité du fonctionnement de la glande thyroïde et de la nutrition. Lors de la planification de la maternité, il est nécessaire de réviser le régime alimentaire et de consulter l'endocrinologue aux fins d'un examen médical. Plus: thyroïde et grossesse →
  3. L'intoxication du corps de la mère avec de l'alcool, de la nicotine, des produits chimiques ou des médicaments provoque une violation de la circulation placentaire et, par conséquent, la réduction du liquide amniotique.
  4. Comme on sait que le polyhydramnios et l'hypochlorisme pendant la grossesse est causé par l'excès de son terme, le seul moyen d'éviter une telle situation est de stimuler le travail.

En général, l'État peut être corrigé s'il est établi en temps opportun. La malnutrition suggère aux femmes enceintes une plus grande attention à leur corps et la mise en œuvre exacte des prescriptions médicales.

Seulement dans ce cas, il est possible d'éviter beaucoup de conséquences désagréables, ayant donné naissance à un bébé en bonne santé, tout en conservant sa propre santé.

Il est important de bien s'alimenter, de boire beaucoup de liquides, de suivre les recommandations du praticien en matière d'activité physique et de l'informer des changements dans l'état du corps, surtout s'il s'agit d'une aggravation ou d'un accouchement prématuré.

Auteur: Khatuna Gabelia, médecin,

Vidéo utile sur l'hypochlorisme pendant la grossesse

You May Also Like

New Articles

Reader's Choice

© 2021 delamou.xyz