Les symptômes d'une fausse couche précoce

Une fausse couche est un avortement spontané d'une grossesse jusqu'à 20 semaines. Malheureusement, cette condition ne peut pas être considérée comme un phénomène rare, car selon les statistiques, 20% de toutes les grossesses diagnostiquées se terminent par un avortement spontané. En outre, il existe une opinion selon laquelle cette situation se produit également à un moment où une femme ne sait pas qu'elle est enceinte car, en raison d'une courte période, il peut ne pas y avoir de symptômes caractéristiques de fausse couche, c'est-à-dire statistiques.

Le principal symptôme d'une fausse couche est considéré comme l'apparition d'une décharge sanglante. Mais pas toujours saignement indique que la grossesse a été interrompue, parfois ce phénomène peut accompagner son développement normal. Comment prévenir l'interruption de la grossesse et diagnostiquer correctement les symptômes de l'avortement spontané à court terme? Quand devrais-je voir un médecin? Parlons de tout dans l'ordre.

Causes de fausse couche

Les principales causes de l'avortement sont:

  1. Pathologie chromosomique du fœtus. Peut-être, c'est la raison la plus grande échelle, à cause de laquelle une fausse couche spontanée se produit. Des ruptures spécifiques du matériel génétique provoquent la formation d'embryons non viables présentant des anomalies incompatibles avec la vie. Par conséquent, une telle grossesse est elle-même interrompue au tout début, c'est-à-dire que la nature elle-même intervient dans la sélection dite naturelle et élimine le mauvais matériel biologique.
  2. Rhésus-conflit. Cette condition peut survenir si la future mère et le père de l'enfant ont des facteurs Rh différents. En conséquence, un conflit immunologique se développe dans le corps de la femme, ce qui provoque une fausse couche. Plus d'informations sur Rh-conflit pendant la grossesse →
  3. L'échec hormonal . La quantité excessive ou, au contraire, l'absence d'hormones, telles que la progestérone ou l'androgène, conduit à des fausses couches répétées de la grossesse.
  4. Avortement artificiel dans le passé. L'interruption de grossesse de cette manière affecte négativement le système reproducteur d'une femme. Même un seul avortement peut provoquer une infertilité secondaire.
  5. Le facteur de stress Les activités psycho-émotionnelles et physiques graves (soulever des poids supérieurs à 5 kg, etc.) ne passent pas toujours sans laisser de trace et peuvent conduire au détachement de l'œuf fœtal.
  6. La santé insatisfaisante de la future mère. Un organisme femelle faible ne peut pas donner à l'embryon des conditions optimales pour la croissance et le développement ultérieurs. Les maladies infectieuses aiguës transmises à une femme enceinte, telles que la rubéole, la varicelle, la grippe, etc., jouent également un rôle négatif.
  7. Facteur chimique, médicaments. La plupart des médicaments sont capables de pénétrer la barrière placentaire, affectant négativement le fœtus en développement. Par conséquent, après avoir appris à propos de sa grossesse, une femme devrait consulter un médecin au sujet de tous les médicaments qu'elle prend, y compris les médicaments à base de plantes.
  8. Infections cachées. De nombreuses maladies de la sphère intime, se déroulant dans la phase latente, peuvent causer une fausse couche.


Les symptômes de fausse couche

Les principaux symptômes, caractéristiques d'une fausse couche à un âge précoce:

  1. Décharge sanglante du tractus génital. C'est le symptôme principal de l'interruption spontanée de la grossesse, alors que l'intensité du saignement peut être très différente, même une petite menace syphonique est une menace. Habituellement, au début du processus pathologique, le sang est coloré en brun et il y en a très peu, car le tableau clinique augmente, le saignement augmente et devient rouge vif. Sans intervention médicale, le saignement peut durer assez longtemps et il est impossible de ne pas le remarquer. Si le saignement est grave, le fœtus ne peut pas être sauvé, mais si la décharge ressemble à un daub, alors il est urgent de consulter un médecin, cette grossesse peut encore être sauvée.
  2. Syndrome de la douleur dans les ovaires et l'utérus. Beaucoup de femmes croient que la douleur abdominale sévère est un symptôme caractéristique d'une fausse couche. Mais en fait, ce n'est pas si souvent, parfois la grossesse est interrompue absolument sans douleur. Dans d'autres cas, la douleur est un symptôme lorsqu'une menace de fausse couche apparaît alors, puis disparaît à nouveau, ce qui peut durer longtemps. Il n'est pas recommandé d'ignorer la douleur dans l'abdomen et le bas du dos, car ils peuvent être les symptômes d'une fausse couche dans les premiers stades de la grossesse. Si vous avez des douleurs, vous devez consulter un médecin, car seulement il peut savoir comment une fausse couche se produit dans les premiers stades, quels symptômes et signes sont caractéristiques pour lui.
  3. Tonus de l'utérus. Un sentiment de tension dans le bas-ventre peut apparaître à n'importe quelle période de la grossesse, au tout début il n'est pas si perceptible, mais une femme attentive sera capable de détecter ce symptôme en elle-même. Le tonus de l'utérus sur une courte période de temps s'accompagne d'une sensation de tension et de lourdeur dans le bas-ventre, ainsi que de crampes évidentes dans la région du pubis et du bas du dos. Pendant l'examen, le médecin peut noter le raccourcissement du col de l'utérus et la tension de l'organe reproducteur lui-même. Si le ton est accompagné d'un saignement, vous devriez appeler une ambulance. Plus de détails sur le ton de l'utérus pendant la grossesse →

Les symptômes cliniques de l'interruption spontanée de la grossesse sont caractéristiques d'un certain stade du processus de rejet de l'œuf fœtal:

  1. Étape 1: menace aiguë de fausse couche. Il est caractérisé par des douleurs de dessin dans l'abdomen et le bas du dos. Après un certain temps, une femme peut détecter des traces de sang sur ses sous-vêtements. Dans cette situation, il n'est pas recommandé de retarder, il est important de contacter le médecin immédiatement. Chez certaines femmes, les symptômes de fausse couche se manifestent pendant la deuxième semaine de la grossesse et se poursuivent jusqu'à la naissance, de sorte que pendant toute la période de gestation, elles sont obligées de «sauver».
  2. Étape 2: début de l'avortement. Les sensations douloureuses grandissent, deviennent comme des bagarres. La décharge sanglante augmente pendant l'activité physique d'une femme. Ces symptômes d'une menace de fausse couche sont complétés par des étourdissements et des faiblesses. La grossesse en 2 étapes peut encore être sauvée, mais avec l'hospitalisation urgente d'une femme dans un hôpital.
  3. Étape 3: fausse couche en cours. Les sensations douloureuses dans l'abdomen et le bas du dos deviennent plus prononcées, le saignement augmente. À 3 stades, l'œuf fœtal est considéré comme mort, car il s'écaille presque complètement des parois de l'utérus et est prêt à être expulsé.
  4. 4 étape: l'avortement accompli. Cette étape signifie que le foetus et ses membranes ont été complètement expulsés de la cavité utérine, tandis que l'organe génital commence à se contracter intensivement, le saignement devient moins abondant - ce sont les symptômes qui se produisent après la fausse couche. L'étape 4 doit être confirmée par échographie.

Diagnostics

Le diagnostic de l'avortement spontané est basé sur les symptômes cliniques décrits ci-dessus, l'examen d'une femme sur une chaise gynécologique et la conduite d'une échographie.

En utilisant l'échographie, vous pouvez trouver un œuf fœtal et des symptômes de fausse couche à partir de 3 semaines de grossesse. Si, au cours de l'examen, le médecin diagnostique le rythme cardiaque fœtal, des caillots sanguins mineurs dans la cavité de l'organe génital et le col fermé, le pronostic pour la préservation de cette grossesse est d'au moins 97%.

Si l'hémorragie des organes génitaux ne s'arrête pas et qu'un examen échographique révèle une déformation de l'ovaire fœtal, l'absence de battement cardiaque fœtal ou un retard dans le développement de l'âge gestationnel - l'avortement est inévitable, cela n'a aucun sens de garder une telle grossesse.

Souvent, avec un saignement utérin ou une douleur intense dans le bas-ventre, l'échographie révèle un hématome rétrochorique. Si sa taille est petite, et le fœtus continue son développement, alors cette condition n'est pas considérée comme dangereuse. Avec un détachement sérieux de l'ovule fœtal et un hématome important, la probabilité d'avortement et de saignement est suffisamment élevée.

Le test hCG est effectué au début de la grossesse, lorsque l'échographie ne permet pas de diagnostiquer une échographie. Si la période de gestation est de 4 semaines et que l'ovaire fœtal n'est pas trouvé dans la cavité utérine, le test hCG est effectué deux fois avec un intervalle de 48 heures.

Conséquences

La fausse couche dans la grande majorité des cas n'affecte pas les fonctions de reproduction des femmes. Seulement 2-3% des femmes font face à des interruptions spontanées successives successives de grossesse d'une petite période. Dans 85% des cas, les grossesses et accouchements ultérieurs se déroulent sans complications.

Si une femme fait deux avortements consécutifs ou plus d'affilée, il est nécessaire de repousser les tentatives ultérieures de grossesse et de consulter un médecin. Après la fausse couche qui se produit, vous devriez éviter d'essayer de devenir enceinte dans les trois cycles menstruels.

Prévention

Si la fausse couche est causée par des troubles génétiques du fœtus, elle ne sera pas évitée. Un spécialiste en génétique s'occupe de ce problème. Si le médecin a déterminé la cause de l'avortement spontané et qu'il est admissible à un traitement thérapeutique, son élimination permettra d'éviter la possibilité d'une fausse couche subséquente.

Pour réduire le risque de fausse couche, vous devez suivre les recommandations suivantes:

  • s'abstenir de fumer, d'alcool et de drogues;
  • ramener le poids à la normale;
  • Faire toutes les vaccinations préventives, à l'exclusion du développement de l'infection pendant la grossesse;
  • manger et prendre correctement des complexes de multivitamines selon la prescription du médecin pour renforcer le corps;
  • combattre l'hypodynamie et les facteurs de stress.

Après la conception, il est important d'éviter les efforts physiques et de prendre des médicaments sans prescrire un médecin. Même après la première grossesse infructueuse, vous n'avez pas besoin de désespoir, car avec la bonne mentalité, la plupart des femmes apprennent la joie de la maternité!

Auteur: Olga Rogozhkina, médecin,

Vidéo utile sur les symptômes d'une fausse couche

You May Also Like

New Articles

Reader's Choice

© 2021 delamou.xyz